*

Espace vidéo

Rincón de Europa en la América del Norte

Les habitants de Saint-Pierre ne renoncent jamais, ils se penchent sur le tourisme comme source de profit.

Publié le 11/10/11 0 réaction

Espace vidéo

<object> <param name="movie" value="../videos/player.swf?file=ModuleVideo/vi_100571001318332328.flv" /> <param name="quality" value="high" /> <param name="FlashVars" value="MM_ComponentVersion=1&autoPlay=false&autoRewind=false" /> <param name="AutoSize" value="true"> </object>

A Saint-Pierre, la contrebande florissait de nouveau. Durant les années 80, bénéficiant de l’importante différence de prix sur certains produits tels que l’alcool et le tabac, la contrebande débute avec Terre-Neuve. Cela a été une période brève mais très prolifique pour les affaires. Au milieu des années 90, le Canada décide de mettre fin à ce trafic clandestin de marchandises. La garde côtière bloque les passages et c’est l’arrêt total de la contrebande. Les habitants de Saint-Pierre ne renoncent jamais, ils se penchent sur le tourisme comme source de profit. Une option pas facile dû à la rigueur de l’hiver et aux difficultés de transports et communications qui se sont beaucoup améliorés. Mais, il y a surtout cet esprit de lutte farouche hérité de leurs ancêtres.


Vidéo aimablement offerte par Euskal Telebista diffusée sur leurs ondes dans le cadre d’une série dédiée aux Basques d’Amériques. Veuillez excuser la mauvaise qualité de certaines images d’époqued’Amériques. Veuillez excuser la mauvaise qualité de certaines images d’époque